menopause-auswirkungen-auf-die-darmgesundheit

Tu apprendras ici ce que tu peux faire pour protéger ta santé intestinale pendant la ménopause.

Comme tu le sais peut-être déjà, notre microbiote intestinal évolue avec l’âge. Mais maintenant, selon les résultats d’études récentes, la ménopause aurait même un impact direct sur notre santé intestinale. Tu découvriras dans cet article ce que cela signifie pour toi et ce que tu peux faire pendant la ménopause pour avoir des intestins en bonne santé.

Qu’est-ce que le microbiome intestinal ?

Le microbiome intestinal, également appelé flore intestinale, désigne l’ensemble des micro-organismes colonisant l’intestin.

Il s’agit en premier lieu de souches bactériennes (principalement dans le gros intestin) qui nous protègent contre les virus et les champignons indésirables et qui sont censées renforcer notre système immunitaire. En outre, leur rôle est de nous fournir des nutriments en produisant des vitamines et des acides gras à chaîne courte.

Par ailleurs, les bactéries intestinales et leur interaction avec l’équilibre hormonal retiennent de plus en plus l’attention des scientifiques.

Comment le microbiome intestinal change-t-il pendant la ménopause ?

Cela semble un peu bizarre : pourtant, selon une récente méta-étude de l’International Journal of Women’s Health (1), notre microbiome intestinal ressemblerait de plus en plus au microbiome d’un homme pendant la ménopause.

La raison en est la suivante : outre l’hormone sexuelle œstrogène, la quantité d’hormone sexuelle progestérone diminue de plus en plus pendant la ménopause. Cette diminution du taux de progestérone aurait un impact direct sur la fonction intestinale et l’affecterait négativement.

Les conséquences d’une altération du microbiote intestinal pendant la ménopause

Selon les études actuelles, les conséquences d’une modification du microbiote intestinal pendant la ménopause peuvent être les suivantes :

  • un microbiome intestinal minimisé et donc une diversité réduite de micro-organismes protecteurs
  • perméabilité accrue de la barrière intestinale, ce qui peut dans certains cas entraîner un “syndrome de fuite”.
  • une moindre absorption des nutriments
  • une diminution de la production d’acides gras à chaîne courte, qui participent à la régulation de l’appétit et du métabolisme énergétique

Voici ce que tu peux faire pour ta santé intestinale pendant la ménopause

Pour que tu puisses influencer positivement ta santé intestinale pendant la ménopause, tu devrais donc prendre en compte et appliquer les conseils suivants :

1. évite les conservateurs dans les aliments

Les conservateurs sont censés modifier la nature d’un produit de manière à ce qu’il se conserve plus longtemps, par exemple. Ces additifs, comme les émulsifiants, peuvent toutefois endommager la barrière muqueuse de l’intestin (2,3).

Celui-ci peut alors devenir plus perméable, ce qui favorise la pénétration de substances étrangères et nocives. Dans le pire des cas, cela peut entraîner des maladies inflammatoires de l’intestin, des maladies auto-immunes ou des allergies.

Tu devrais donc les éviter et opter plutôt pour des produits non transformés.

2. consomme suffisamment de fibres

Les fibres alimentaires (fibres végétales) sont extrêmement importantes pour notre santé intestinale. D’une part, ils nous rassasient bien et d’autre part, ils soutiennent notre digestion, préviennent la constipation et fixent les toxines dans l’intestin pour une élimination plus rapide. Tu les trouveras principalement dans :

  • Fruits – comme les baies, les pommes, les poires, les avocats,
  • Légumes – comme les choux, les salsifis, les carottes, le fenouil et les pommes de terre,
  • les produits à base de céréales complètes – comme le seigle, l’orge, l’épeautre et l’avoine,
  • les légumineuses – comme les lentilles, les haricots, les pois, les pois chiches et les fèves de soja,
  • fruits secs – comme les dattes, les figues et les prunes,
  • noix – comme les amandes et les noix de macadamia,
  • Graines – comme les graines de lin, de chia et de sésame.
  • Chocolat noir – avec une teneur en cacao de 70 à 75 pour cent.

Tu peux distinguer les fibres insolubles (cellulose) et les fibres solubles (inuline) :

  • Les fibres insolubles assurent le volume des selles et accélèrent ainsi leur élimination.
  • En revanche, les fibres solubles servent de prébiotiques et nourrissent notre flore intestinale de micro-organismes essentiels.

En revanche, trop de sucre est un poison pour un environnement intestinal sain et devrait également être remplacé par des alternatives plus saines comme les fruits ou les fruits secs.

Pour savoir comment les fibres alimentaires peuvent soutenir ta détox, consulte l’article “Détox : ce que tu peux faire au quotidien pour te détoxifier”.

3. la santé intestinale avec les aliments fermentés

Les aliments fermentés soutiennent notre intestin en tant que probiotique naturel et augmentent la diversité de la flore intestinale. Ce qui est sain dans les aliments fermentés, ce sont surtout les bactéries lactiques qui aident à la digestion. Il s’agit notamment de

  • Choucroute,
  • Du kombucha,
  • Du tempeh,
  • Du miso,
  • Kimchi,
  • du kéfir ou
  • Du yaourt.

Pour un intestin en bonne santé, ces aliments devraient figurer quotidiennement à ton menu.

4. la prise quotidienne de probiotiques

Tu peux donc influencer positivement ta santé intestinale pendant la ménopause par le biais de ton alimentation. Le seul problème, c’est que tu ne sais pas combien de bonnes bactéries tu as ingérées.

Pour que tu sois approvisionné de manière optimale avec les bonnes souches bactériennes, il est donc recommandé de prendre des prébiotiques et des probiotiques supplémentaires via des compléments alimentaires.

Mais tous les compléments alimentaires ne se valent pas : pour que tu puisses vraiment favoriser ta santé intestinale, il est extrêmement important de veiller à ce que les produits que tu utilises soient de qualité biologique.

La qualité bio te garantit que les ingrédients proviennent de plantes cultivées sans l’utilisation de substances toxiques. Ainsi, notre intestin absorbe beaucoup moins de substances nocives et est donc soulagé.

Pour équilibrer ta digestion et ton bien-être, nous te recommandons de prendre le complexe Love Your Gut Daily Biotic comme complément quotidien à une alimentation saine et équilibrée.

Celui-ci contient 10 milliards de bactéries intestinales capables de se reproduire par capsule, issues de 21 souches bactériennes ayant fait l’objet de recherches cliniques. De plus, le est combiné avec de l’inuline, une fibre végétale issue d’agave bio.

Conclusion

On soupçonne donc : que pendant notre ménopause, notre microbiome intestinal se modifie et ressemble de plus en plus à celui de l’homme. Ainsi, les conséquences pour nous, les femmes, pourraient être une plus grande perméabilité de l’intestin et une faible diversité des micro-organismes protecteurs.

Pour y remédier et continuer à profiter d’un intestin sain à la ménopause, il est important de renforcer notre santé intestinale. Tu peux y parvenir en adoptant une alimentation saine, équilibrée et riche en fibres et en prenant en plus des probiotiques et des prébiotiques de qualité. N’hésite pas à consulter notre boutique en ligne.

(1) Coup de projecteur sur le microbiome du bien à la ménopause : Aperçus actuels , Peters BA, et al. Int J Womens Health. 2022
(2) Dietary emulsifiers impact the mouse gut microbiota promoting colitis and metabolic syndrome, Chassaing, B. et al. Nature 519, 92-96 (2015)
(3) Impact of Food Additives on Gut Homeostasis, Laudisi F, et al. Nutriments. 2019

Close
Cart (0)

Votre panier est vide. Votre panier est vide.

Currency